Search your favorite song right now

1. D'utilité publique

D'utilité publique

Lectures par Gabriel Tur, de la Compagnie du Grand Cerf Bleu. / Textes / - 00'00 : Fernando Pessoa, 'Le livre de l'intranquillité', Christian Bourgois, 1984. - 01'09 : Camille de Toledo, 'L'inquiétude d'être au monde', Editions Verdier, Collection Chaoïd, 2012. - 03'15 : Pierre Bayard, 'Comment parler des livres que l'on a pas lus ?', Editions de Minuit, 2007. - 05'55 : Federico García Lorca, A propos de Pablo Neruda, in 'Oeuvres Complètes', Gallimard, Bibliothèque de La Pléiade, 1981. - 06'33 : François Matton, '220 satoris mortels', Editions P.O.L, 2013. - 11'34 : Emil Cioran, 'Sur les cîmes du désespoir', Le Livre de Poche, 1934. - 12'44 : Virginie Despentes, 'Vernon Subutex', Grasset, 2015. - 14'18 : Georges Bataille, Lettre à Jérôme Lindon, in 'Georges Bataille, Choix de lettres, 1917-1962', Gallimard, 1997. - 15'02 : Claro, 'Comment rester immobile quand on est en feu', Editions de l'Ogre, 2016. - 16'00 : Emmanuel Darley, 'Des petits garçons', Editions P.O.L, 1993. & - 16'50 : Edouard Levé, 'Autoportrait', Editions P.O.L, 2005. / Musique additionnelle / Laurie Anderson, Freefall, in 'Bright Red', 1994. - Z

nothing at of , which is


2. Didier Daeninckx & Jean-Louis Comolli

Didier Daeninckx & Jean-Louis Comolli

Didier Daeninckx & Jean-Louis Comolli Rencontre animée par Camille Thomine Les 76 nouvelles qui composent Le Roman noir de l’Histoire retracent, par la fiction documentée, les soubresauts de plus d’un siècle et demi d’histoire contemporaine française. Classées selon l’ordre chronologique de l’action, de 1855 à 2030, elles décrivent une trajectoire surprenante prenant naissance sur l’île anglo-normande d’exil d’un poète, pour s’achever sur une orbite interstellaire encombrée des déchets de la conquête spatiale. Ce recueil épouse ainsi les grands mouvements du temps, les utopies de la Commune, le fracas de la chute des empires, les refus d’obéir, les solidarités, la soif de justice, l’espoir toujours recommencé mais aussi les enfermements, les trahisons, les rêves foudroyés, les mots qui ne parviennent plus à dire ce qui est… Pour l’occasion, Didier Daeninckx dialoguera avec Jean-Louis Comolli qui, dans son dernier ouvrage, évoque l’Algérie coloniale : « Nous nous retrouvions à la terrasse de l’Excelsior. Tous les soirs. Quinze ans, c’était notre âge. L’Algérie était encore colonie française, mais la guerre, sous le nom de “ pacification ”, était entrée en scène, balayant le rêve d’Albert Camus d’une union libre entre Algériens et Européens. » À lire – Chez Verdier : Didier Daeninckx, (préface de Patrick Boucheron), Le roman noir de l’Histoire, 2019 – Jean-Louis Comolli, Une terrasse en Algérie, 2018. Le samedi 11 janvier 2020 - 19H00

nothing at of , which is